Censure aux douanes canadiennes, 1985-2020

Pour savoir ce qui est saisi ou interdit par le gouvernement canadien, on peut consulter la Liste du matériel examiné par l’Unité des Importations prohibées, devenue en 2001 la Liste trimestrielle des titres admissibles et prohibés de l’Agence des services frontaliers du Canada. (Abonnement sans frais : cbsa‑asfc.gc.ca/alert-avis/piu-uip-fra.html.)

Cette publication énumère ce qui a été étudié ou interdit à Ottawa en tant que matériel haineux ou obscène. De telles décisions étaient initialement attribuées au ministre du Revenu, mais dès 1985, le personnel des douanes s’est plutôt fié aux directives du Mémorandum D9-1-1. Depuis, 58 349 items en ont fait les frais, ce qui a entraîné 19 185 prohibitions en 31 ans. Quand on sait que l’Index Librorum Prohibitorum du Vatican a banni environ 4 000 titres en 407 ans, il devient clair que le Canada ne cède pas sa place – d’autant plus que la politique de censure y est encore en vigueur, alors que l’Index, lui, a été aboli en 1966.

» Censure aux douanes, 1985-2020 (PDF)